Création d’une image en relief

Méthodes permettant la création d’une image en 3D/Relief

 

 

A l’aide d’Adobe Photoshop

Il y a de nombreuses techniques qui permettent de créer une image lenticulaire en relief. Une des plus courantes consiste à créer une image composée de différents calques dans un logiciel d’image 2D comme Adobe Photoshop.

Copyright DPLenticular image lenticulaire en relief

Vous pouvez déplacer les calques latéralement dans Photoshop  pour créer une illusion de parallaxe ou utiliser un logiciel lenticulaire pour générer les différentes vues.
Les images seront entrelacées comme décrit précédemment, avec Adobe Photoshop ou à l’aide un logiciel lenticulaire.
Comme expliqué plus haut, le réseau lenticulaire sépare donc l’image vue par votre œil gauche de l’image vue par l’œil droit ce qui permet de reconstituer l’effet de profondeur propre à notre vision stéréoscopique.
Même s’il s’agit d’une des méthodes les plus courantes, le résultat  ressemble à des calques plats (comme un décor de théâtre) puisque chaque calque est effectivement plat.
Vous pouvez améliorer ceci par l’utilisation d’une carte de profondeur (depth map).
Ceci permet alors de générer un effet de volume.
Vous pouvez constater la différence par rapport à l’image précédente.

Copyright DPLenticular image lenticulaire en relief

Cette méthode est très souvent utilisée, mais il y a d’autres moyens pour les spécialistes !

 

Utilisation d’un logiciel 3D.

Cette méthode offre beaucoup plus de flexibilité dans le travail de l’image (lumières…) et permet aussi d’ajuster de manière optimale l’image au réseau lenticulaire utilisé.

Lenny3D image en relief créée à partir d'un logiciel 3D

Cette image a été créée à l’aide d’Autodesk 3D Studio Max.
D’autres logiciels peuvent être utilisés tels que Maya, Lightwave 3D, Cinema 4D, etc….
« Lenny » a été modélisé et on a construit autour de lui un décor.
Des ombres ont été ajoutées aux objets pour augmenter le réalisme.
Les lumières joueront à cet égard un rôle très important.
Camera-Scene-Rotation2En appliquant une rotation à la scène (comme si elle se trouvait sur une table tournante) on génère des images (“rendering”) à des angles différents.
Le nombre d’images générées dépend du type de réseau utilisé (LPI) et de la résolution finale de l’image lenticulaire.
Le déplacement d’une image à l’autre est ajusté pour donner une illusion de relief optimale. Ces paramètres (nombre d’images et déplacement) permettront de minimiser le “saut” entre les différentes vues. C’est ce qui ajoutera un effet de transition douce d’une image à l’autre.

Dans cet exemple, comme expliqué, on a fait “tourner” la scène devant la camera, ceci n’est pourtant pas la seule manière de générer les images.

 

Une autre option consisterait à déplacer la camera devant la scène.

Camera-Rotation2

Une conséquence de cette méthode consisterait à créer un léger effet de distorsion dans la scène qui engendrerait un effet de courbe.

Par exemple, le mur de briques aurait un léger effet cylindrique.

 

 

 

Cet inconvénient pourrait être éliminé en déplaçant la camera horizontalement au lieu de la faire pivoter.

Camera-Linear2

 

 

 

 

 

 

 

Dans le cas présent, c’est la rotation qui a été choisie pour donner à la scène plus de profondeur et de dynamisme.

Vous désirez plus de détails à propos de la création de notre Lenny ? Jetez un oeil au site de Lenstar !

Photographies stéréoscopiques

Il est également possible de travailler à partir de photographies stéréoscopiques.

Un logiciel du type de « StereomorpherPlus » ou « Stereo Tracer » permettra de générer un nombre suffisant d’images pour l’impression lenticulaire. Ceci permettra donc de produire des impression lenticulaires à partir des fichiers MPO générés par l’appareil photo Fuji FinePix REAL 3D.

 

Prises de vues photographiques

Lorsque cela est techniquement et budgétairement possible, rien n’égalera la qualité d’une vraie prise de vues en relief.

L’appareil placé sur un rail, on réalisera autant de photos que nécessaire, en fonction du réseau lenticulaire utilisé.

Le déplacement de l’appareil sera calculé en fonction des éléments de la prise de vues (distances), ainsi que du réseau utilisé. Voici un exemple de rail de prises de vues.

ScanMachine by Gildas Le Lostec

 

Scan Machine de Gildas Le Lostec

 

© Gildas Le Lostec

Ce rail permet le déplacement précis de l’appareil et a l’avantage d’être facilement transportable.

  • Archives

  •  

    Wella_label 3D Schweppes 3D Kent Magnet calendar_012 cal1